{PHOTOS} Le Centenaire de l’armistice de la Grande Guerre valorisé avec 11 écoles de la circonscription de Saint-Flour

À l’initiative de l’Inspection de l’Éducation Nationale (IEN) et en collaboration étroite avec les acteurs culturels de Saint-Flour Communauté et de la Ville de Saint-Flour, ce jeudi 8 et vendredi 9 novembre, près de 260 élèves scolarisés dans 11 écoles de la circonscription de Saint-Flour* ont participé à une journée de valorisation autour du Centenaire de l’armistice de la Grande Guerre. Répartis sur les deux journées et séparés par petits groupes, les élèves des classes de CM1/CM2 (cycle 3) assistent le temps d’une journée à différents ateliers.
En point d’orgue de ces deux journées, la mise en place d’une cérémonie commémorative le temps du midi face au monument aux morts de la Place d’Armes de Saint-Flour.
Objectif : sensibiliser les enfants, en marge de la commémoration nationale du 11 novembre, marquée cette année par le centième anniversaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale.
Zoom sur chaque atelier.

*Les 11 écoles concernées : Allanche, Anglards-de-Saint-Flour, Coltines, Dienne, Massiac, Murat, Pierrefort, Ruynes-en-Margeride, Saint-Flour (Besserette), Saint-Poncy et Valuéjols

Marilyne LUTIC, directrice académique des services de l’Éducation nationale dans le Cantal, s’est rendue sur place ce jeudi 8 novembre dans les ateliers proposés et à la commémoration. Elle a tenu à saluer « la très bonne organisation, issue d’une logique partenariale efficace entre les services de l’Education nationale et les collectivités représentées (Ville et Communauté de communes). Cette collaboration étroite a permis aux élèves de s’emparer pleinement de ce sujet historique et d’activer, une fois de plus, ce Devoir de mémoire qui doit tous nous incomber. »

Atelier autour de l’exposition « L’arme à l’oeil »

Le service du Pays d’art et d’histoire de Saint-Flour Communauté présente aux enfants les monuments aux morts de la Grande Guerre et leurs différentes typologies.
Trente-six mille monuments vont se construire entre 1920 et 1925 pour honorer la mémoire des soldats tués pendant la guerre.
Dans le Cantal, le premier monument aux morts est celui d’Andelat, près de Saint-Flour. Il fut construit en mai-juin 1918, avant la fin de la guerre. Les familles des soldats morts au combat attendaient aussi ces monuments, car très peu d’entre elles ont pu enterrer leurs défunts. Ces monuments servaient alors de « tombes virtuelles ».

La famille Douët et la Grande Guerre

Avec l’accompagnement de la médiatrice du Pays d’art et d’histoire, les enfants ont plongé dans le quotidien transformé de la famille Douët lors de la Grande Guerre. Toute la famille a contribué à l’effort de guerre et l’exposition actuellement installée « Une famille dans la Grande Guerre » a permis de revenir sur cette période bouleversante pour la famille.

Les enfants ont ensuite visite le musée Alfred Douët, à la recherche d’objets ayant appartenu à la famille lors de la Grande Guerre.

Coup d’oeil sur les archives de la Grande Guerre sur le bassin sanflorain

Les élèves ont également écouté Gilles Albaret, directeur des archives municipales de Saint-Flour, qui a présenté des documents d’archives liés à la Première Guerre mondiale. Lettres, avis de décès, journaux… De quoi permettre aux enfants d’évaluer les différents écrits et objets précieusement conservés aujourd’hui et dans lesquels figurent peut-être leurs propres ancêtres.
En parallèle, les élèves ont visité en autonomie avec leurs professeurs l’exposition actuellement installée à la médiathèque municipale : « La région sanfloraine durant la Grande Guerre ».

Les enfants ont rendu compte de leur travail

Autre atelier, en lien avec la Direction académique des services de l’Éducation nationale : la présentation par les enfants de leur travail en classe autour d’un des monuments du village où ils résident et sur l’itinéraire de vie d’un Poilu de leur village.
Une belle expérience pour les enfants qui ont pu, par cet intermédiaire, rendre compte de leurs recherches.

Une commémoration pleine d’émotions

En marge de la commémoration nationale du centenaire de l’armistice ce dimanche 11 novembre, les élèves se sont ensuite regroupés face au Monument aux morts de la place d’Armes de Saint-Flour pour une cérémonie. Ils ont notamment entonné la chanson « Les Eparges » de Claude Ribouillault. Un moment émouvant intervenu après avoir observé une minute de silence et procédé à la lecture des lettres du Poilu Emile Viala, originaire d’Oradour et mort sur le champ de bataille.

La journée en photos :

Retour
X