Contrat territorial des affluents de la Truyère cantalienne, des actions pour maintenir la qualité de la ressource en eau

copil gorges de la truyère

Le maintien de la ressource en eau a été l’un des points abordés lors du dernier comité de pilotage du contrat territorial des affluents de la Truyère cantalienne.

Le comité de pilotage du Contrat territorial des affluents de la Truyère cantalienne s’est réuni le 16 février en présence des services de l’Etat, de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, de la Fédération de pêche du Cantal et de Didier ACHALME, vice-président en charge de l’environnement au Conseil départemental du Cantal.

Depuis avril 2016, l’équipe projet chargée de la réalisation du diagnostic des cours d’eau a débuté une campagne de terrain. Cette réunion avait donc pour objet de porter à la connaissance des différents acteurs les résultats de cet état des lieux, de valider les enjeux prioritaires du territoire et de définir un plan d’actions opérationnel qui permettra d’atteindre ou de maintenir un bon état écologique des masses d’eau.

A la suite des forts étiages connus l’été dernier, la question de la préservation de la ressource en eau, tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif a été soulevée. Une étude quantitative de la ressource en eau est actuellement en cours.

Pour Pierre JARLIER, président de Saint-Flour Communauté : « la réserve en eau est un enjeu majeur de demain. Nous devons pour cela nous intéresser aussi aux usages et sensibiliser les élus et les populations ».

Le comité de pilotage du contrat territorial a retenu dix enjeux majeurs pour l’élaboration de ce contrat territorial :

– restauration, maintien du fonctionnement hydromorphologique des cours d’eau ;

– amélioration et préservation de la qualité de l’eau ;

– gestion quantitative de la ressource en eau ;

– restauration de la continuité écologique ;

– préservation des zones humides ;

– préservation de la biodiversité ;

– conciliation des usages et préservation des milieux aquatiques ;

– valorisation des milieux aquatiques à des fins d’attractivité territoriale ;

– sensibilisation et communication liées aux enjeux du contrat territorial ;

– animation et gouvernance.

 

Le programme d’actions sera adopté définitivement dans le courant de l’année 2018, afin de permettre la signature du contrat territorial entre la collectivité et les partenaires financiers prévue pour le début de l’année 2019.

Retour
X